Christophe Renaudeau, Directeur du site de Belmont du Groupe Lactalis

Le comté de Lafayette était sans doute un lieu prédestiné pour les premiers pas de Liftvrac sur
le continent américain. C’est ici, près des grands lacs et plus précisément dans la ville de Belmont, que les 5 premiers Liftvrac livrés sur le continent américain ont été installés avec succès pour conditionner de la féta émiettée.

5 appareils pour 2 lignes de conditionnement de féta

L’usine Lactalis de Belmont fabrique sous la marque Président de la féta pour le marché américain. Ce fromage, qui a reçu en 2013 le prix ChefsBest® du meilleur goût dans sa catégorie, est proposé en blocs ou en brisures, conditionnées en barquettes de 6 à 24 onces (170 à 680 grammes). Et ce sont désormais 5 appareils Liftvrac qui alimentent les peseuses associatives des deux lignes de conditionnement de la féta émiettée.

Un formidable gain de place, opéré dans le cadre de la refonte de l’organisation des lignes de production

Pour Christophe Renaudeau, Directeur du site de Belmont, l’objectif était a priori simple: déplacer les convoyeurs de féta émiettée de leur emplacement précédent vers une salle réfrigérée permettant d’éviter que les miettes ne s’agglomèrent entre elles. Mais dans ce local fermé, la contrainte d’espace était forte. Une contrainte que le Liftvrac en S, envisagé dans un premier temps, permettait de lever, mais vis à vis de laquelle le module en C s’est révélé
imbattable.

Plus aucune perte de matière première

La nouvelle organisation de la production, associée aux performances du Liftvrac et de son racleur souple, ont permis à Lactalis de ne plus perdre une miette de fromage, avec à la clé des gains sur la matière première bien sûr, mais aussi sur le temps de nettoyage
des sols. Des résultats qui ont d’ailleurs incité Christophe Renaudeau à passer commande d’un équipement pour sa seconde ligne dès réception de la première, alors qu’il ne l’avait pas prévu au départ.

Groupe LactalisChristophe Renaudeau, Directeur du site de Belmont