Bernard Jadot, Responsable de Production chez Ter Beke

Le groupe Ter Beke est spécialisé dans la charcuterie fine et les plats cuisinés frais. Il est notamment leader sur le marché des lasagnes fraîches, pour lesquelles il propose de nombreuses recettes. Point commun de toutes ces lasagnes : une couche de fromage râpé en topping pour un gratiné gourmand.

Depuis mars 2017, l’usine de Wanze en Belgique, l’un des 5 sites de production de la division plats cuisinés du groupe, utilise un (…)

Liftvrac pour convoyer ce fromage râpé jusqu’à une peseuse multi-têtes. Il s’agit d’un long modèle en S, qui a été spécifiquement adapté pour répondre à des contraintes d’espace particulières. Lors de notre dernier passage sur le site, Bernard Jadot nous a confié être plus que satisfait de notre convoyeur-élévateur.

Une qualité de process améliorée

Le fromage râpé était auparavant transporté via un système pneumatique ; une solution qui évitait les pertes mais échauffait le produit (frottement à grande vitesse dans les tubes) qui avait tendance à s’agglomérer. Ce phénomène générait non seulement des problèmes réguliers de colmatage des tubes mais également des problèmes de fiabilité du dosage par la peseuse.

Avec le Liftvrac, les pertes sont toujours inexistantes et les brins de râpé ne s’agglomèrent plus. La qualité du process de convoyage et de dosage est bien meilleure.

Une augmentation significative du TRS de la ligne

En évitant tout phénomène de colmatage, les arrêts de production sont beaucoup moins nombreux et il est possible de produire beaucoup plus longtemps entre deux opérations de nettoyage. Par ailleurs, la durée de chaque cycle de nettoyage a été diminuée.

Des gains additionnels inattendus

Le Liftvrac permet également de réaliser des économies d’énergie puisqu’il ne consomme que 0,37 kWh, de l’ordre de 10 fois moins que le système pneumatique.

Enfin, ce nouvel équipement est aussi beaucoup plus confortable à l’usage pour les opérateurs. Ces derniers n’ont plus besoin de garder en permanence un oeil sur le convoyeur pour éviter les problèmes ; ils ont totalement confiance dans le Liftvrac et ne le surveillent quasiment pas.

“Compte tenu de tous les bénéfices que nous retirons du Liftvrac, le retour sur investissement sera très rapide. Cela va sans doute nous inciter à envisager d’autres commandes dans un futur proche. » conclut Bernard Jadot.